Merci pour votre hospitalité

« Dès l’instant où je me suis retrouvée en France, tout ce que j’y ai vécu a joué un rôle dans ma vie, a eu une influence sur mes centres d’intérêts, mon rapport au monde, mes passions et mon travail », écrit Julia Hartwig dans son nouveau livre qui est – comme son titre l’indique – un remerciement pour l’hos-pitalité qui lui a été offerte. Ce remerciement ne s’adresse pas tant à des personnes en particulier bien que l’auteur en fasse mention à de nombreuses reprises dans son livre, qu’à la cul-ture et la civilisation française, à la littérature – et en particulier à la poésie des bords de Seine – à l’art qui, il y a soixante ans, a accueilli sous son aile une toute jeune étudiante venue de la très lointaine – comme elle le paraissait à l’époque – Pologne.
Julia Hartwig a témoigné sa reconnaissance à la France de ma-nière royale : avec de superbes monographies de poètes français, des traductions de Rimbaud, des essais sur la culture française – ancienne comme contemporaine – ainsi que sur l’histoire. D’ailleurs, comme en témoigne l’essai intitulé « la France complexe » qu’elle a inséré dans son livre, Julia Hartwig n’occulte pas l’histoire trouble et pas si lointaine de la division de la société française sous l’occupation allemande ni celle de l’élite intellectuelle qui a pris fermement position pour la gauche politique après la guerre. Outre les essais, Merci pour votre hospitalité se compose égale-ment de carnets de voyage, de poèmes de l’auteur présentant des motifs français et de traductions. Julia Hartwig consacre une large place aux outsiders parisiens, à ces nouveaux venus qui, comme elle, ont su apprivoiser cette ville exceptionnelle et l’enrichir de leurs œuvres : Blaise Cendrars, Max Jacob, Henri Michaux ou Marcel Duchamp.

Krzysztof Masłoń
Traduit par : Lydia Waleryszak